fbpx

A quoi sert l’IGP ?

By 3 avril 2020ACTUALITES, FR

Le label “IGP” apposé sur certaines bouteilles n’est pas toujours évident à comprendre. Laissez-nous vous expliquer à quoi correspond cette appellation française, et ce qui différencie ce type de vins du reste.

Qu’est-ce qu’un produit IGP ?

C’est en 2009 qu’on commença à utiliser l’IGP, signifiant “Indication Géographique Protégée”. Si ce label ne vous dit rien, vous vous souvenez peut-être de son ancien nom, “Vin de Pays”.

A quoi sert cette mention ? L’IGP a été inventée pour caractériser un produit fabriqué dans une aire géographique spécifique. A l’heure de choisir un produit, elle aide à faire des achats plus authentiques et locaux. Il s’agit donc d’une garantie de provenance fort utile aux consommateurs.

Il ne s’agit pas d’une dénomination utilisée seulement pour le vin, puisqu’on l’emploie dans divers produits. Par exemple, il n’est pas rare de la retrouver sur les étiquettes de denrées alimentaires ou de produits agricoles.

Comment un vin peut-il bénéficier du label IGP ?

Pour qu’un vin obtienne l’IGP, il doit avoir été élaboré dans une zone géographique délimitée. Toutes les opérations liées à sa fabrication, incluant sa récolte et son processus d’élaboration, doivent avoir été réalisées dans cette même zone.

Par exemple, les vins domaine Virant blanc, domaine Virant rouge et domaine Virant rosé bénéficient de cette dénomination. Elaborés de A à Z par la famille CHEYLAN au domaine Virant, ils sont fabriqués selon un cahier des charges qui leur donne le droit de bénéficier du label.

Les produits certifiés IGP font l’objet de procédures de vérification rigoureuses, afin de s’assurer qu’ils respectent bien les conditions nécessaires. Un organisme indépendant agréé par l’INAO est chargé d’effectuer des contrôles. Ainsi, cette garantie de provenance n’est pas donnée à la légère.

En France, le statut d’IGP est divisé par région. Par exemple, l’IGP Méditerranée couvre 9 départements bordant la mer Méditerranée.

Quelle est la différence entre IGP et AOC ?

A l’instar de l’IGP, l’AOP est une appellation accordée à des vins provenant d’une région géographique plus réduite.

L’AOC, Appellation d’Origine Contrôlée, est utilisée pour protéger des produits du terroir. C’est un label français qui porte de le nom d’AOP, Appellation d’Origine Protégée, au niveau européen.

Cette dénomination se caractérise par un ensemble de règles très strictes. En plus de la zone géographique, le vin doit répondre à des exigences concernant ses cépages, ses rendements, son degré d’alcool, son processus de vinification, ou bien encore sa période d’élevage. Cette mention n’est donc décernée qu’aux vins remplissant des conditions rigoureuses et conformes au cahier des charges de l’Appellation.

En somme, les labels IGP et AOC ont des niveaux d’exigences différents. Le cahier des charges de l’IGP concerne des zones géographiques plus larges, et les conditions concernant les cépages sont plus grandes.

Les spécificités des vins IGP

Comme mentionné précédemment, le cahier des charges de l’IGP accorde une plus grande liberté dans l’élaboration des vins. En effet, les règles d’obtention de l’IGP sont relativement souples, permettant d’englober un plus grand nombre de cépages et d’encourager la créativité. Étant soumis à moins de contraintes, les vignerons ont donc plus de marge dans leurs choix et leurs techniques de cultures.

Par conséquent, comparés aux vins AOC/AOP, les vins IGP bénéficient de saveurs plus originales. Une bonne raison de les découvrir – avec modération, bien sûr.

Vous êtes à la recherche de vins de qualité certifiés IGP ? Découvrez la sélection de vins IGP du domaine de Château Virant.