fbpx

Cuisiner au rosé : R…osez !

By 9 septembre 2019FR
Vin rosé aix en provence

Le vin rosé a le vent en poupe. Il fait l’unanimité à l’apéritif, tend à s’imposer sur certains plateaux de fromages, accompagne avec brio la cuisine estivale et méditerranéenne… Où cet engouement s’arrêtera-t-il ? Pas aux portes de nos cuisines en tout cas ! La cuisine au vin rosé devient plus qu’une mode : une tendance de fond.

Les caractéristiques du rosé lui confèrent une place de choix dans une grande variété de plats. Entre le vin rouge et le vin blanc, ses arômes fins et frais se prêtent à pléthore d’utilisations gourmandes, en substitution d’arômes plus péremptoires.

De l’apéritif au plat de résistance…

Ainsi, la sangria trouve une fraîcheur inédite lorsque le rosé se substitue au vin rouge. Le mariage avec les fruits offre un équilibre très rafraichissant à l’apéritif. Sans reléguer à l’oubli les recettes traditionnelles qui continueront à flatter nos papilles, la substitution du vin rouge peut s’avère très heureuse dans les civets par exemple, apportant une alternative novatrice, fraîche et festive à la tradition. Ainsi, le civet de bœuf ou même le bœuf bourguignon prendront des accents provençaux qui, au risque de faire hurler les puristes, régaleront les épicuriens curieux. L’incontournable coq au vin de mamie retrouve un air de jeunesse avec un vin rosé sec et fruité.

La marinade au vin rosé se révèle plus légère, ouvrant des perspectives estivales à des plats jusque-là réservés à la saison hivernale. Le vin rosé peut également se substituer au vin blanc, principalement pour les viandes blanches, apportant des bouquets d’arômes inédits. Un sauté de porc ou de volaille au rosé ravira les gourmands à coup sûr. Et cela ouvre des perspectives infinies lorsqu’on ouvre sa créativité à la cuisine orientale et asiatique, avec ses fameux équilibres de sucré/salé.

Ces nouvelles perspectives ne consistent pas uniquement à substituer le vin rouge ou blanc dans des plats hivernaux, évidemment ! Le rosé a séduit avant tout les estivants en quête de fraîcheur et d’arômes fruités. Il tient une place de choix dans la cuisine estivale. Un poisson blanc grillé au barbecue, arrosé d’un filet d’huile d’olive, d’un petit peu de citron, de romarin, déglacé au vin rosé, avec quelques pignons de pin grillés prendra des accents méridionaux qui raviront vos invités. Et bien évidemment, il sera servi à table accompagné d’un rosé savamment choisi.

… Au dessert gourmand

Après l’apéritif et le plat de résistance, nous ne saurions mettre un terme à cet article sans passer par le dessert… Les arômes fruités du vin rosé se marient de manière fort heureuse avec tous les fruits d’été. Tentez les fraises au vin rosé. Les fruits coupés en quartiers seront servis arrosés par un jus de citron, un peu de vanille et du vin rosé. Tout cela bien frais, naturellement.

Les pêches et les nectarines se prêtent à cette même recette. Bigarrons nos salades de fruits au rosé, allant jusqu’à y intégrer du melon et de la pastèque, qui clôtureront les repas estivaux par une note de fraîcheur fruitée.

La soupe de fruits au rosé devient un incontournable sur nos tables estivales qui nous invite à la créativité et à la diversité.

R…osez !

Le vin rosé envoûte et séduit par des arômes frais qui lui ouvrent également de grandes perspectives en cuisine, comme nous venons de le voir. En l’occurrence, le faux-pas est peu probable. Alors, montrons-nous créatifs ! Dans la gamme de nos vins rosés d’Aix en Provence, le Rosé Gris, avec son sucre résiduel et ses arômes de muscat petit grain magnifiera vos desserts fruités. Dans les plats en marinade, le Domaine Virant fera merveille. Et pour déglacer une viande blanche ou un poisson, la cuvée Château ouvrira des perspectives gourmandes dont vous me direz des nouvelles. N’hésitez pas à nous faire part de vos créations originales !