fbpx

La ruée vers l’or

Olivier

La consommation de l’huile d’olive se généralise dans le monde, laissant cependant apparaître des distorsions de consommation par pays et par région d’un même pays. Un espagnol ou un grec consomme en moyenne 20 litres par an, un italien : 18 litres, un français du sud : 1.8 litres, un français du nord : 0.7 litre. Il est évident que ces distorsions proviennent des habitudes alimentaires régionales et des productions locales utilisées de tout temps pour fournir le gras (graisse de canard dans le sud-ouest, beurre dans le nord-ouest, saindoux dans le nord…).

Mais depuis la mise en avant du régime crétois à la fin des années 1990 et l’intérêt et la nécessité d’une alimentation santé, l’huile d’olive n’a cessé de faire l’objet d’études et surtout de faire parler d’elle. On reconnait à l’huile d’olive une panoplie de vertus et ses utilisations diverses et variées tendent à en faire un incontournable de l’alimentation et du plaisir.

Un produit tendance

Une partie de la production s’est démarquée vers une huile d’olive de très haute qualité aromatique, destinée à la dégustation. De fait, la place de l’huile d’olive a changé dans notre alimentation. Elle est devenue le corps gras incontournable aussi bien pour la cuisson que pour la finition. L’adaptation de l’offre à la demande a fait grandement évoluer les savoir-faire de production, mettant sur le marché des huiles élaborées avec le plus grand soin, issues d’appellations d’origine protégées, déclinées en trois types de fruités différents. La qualité et la diversité des huiles d’olive permet une multitude de mariages savoureux en cuisine. Aujourd’hui, offrir une bouteille d’huile d’olive est devenu tendance, comme on offrirait une bonne bouteille de vin. L’huile d’olive n’est plus le simple ingrédient culinaire qu’elle fut mais un nectar précieux qui peut se déguster entre connaisseurs.

Les bienfaits de l’huile d’olive sur la santé, son ancrage culturel voire spirituel en font un produit très attirant dont le marché ne cesse de s’étendre (il a doublé en l’espace de 25 ans).

L’aura particulière de ce produit se retrouve également sur les tables des plus grands chefs qui, comme Alain Ducasse, en exploitent les saveurs les plus fines, par exemple dans le chocolat.

L’huile d’olive rejoint ainsi le rosé, qui s’est perfectionné au fil du temps pour pouvoir répondre à des exigences de plus en plus pointues de consommateurs avertis, d’hédonistes confirmés ou d’amateurs éclairés. Que ce soit pour l’huile ou le vin, la Provence en bouteille devient excellence et savoir-faire, avec des reflets ensoleillés, associées à un style de vie estival, décontracté mais élégant.

Le marketing qui s’est développé autour de ces produits premium repose sur des réalités liées à la qualité du produits, sur le choix des matières premières les meilleures et des techniques de production très pointues.

Élégance et excellence

Ce sont ces produits que nous vous proposons de découvrir à Château Virant. Que vous soyez un estivant de passage, un consommateur averti, ou un enfant du pays, nos portes vous sont grandes ouvertes tous les jours de la semaine. La visite du moulin, libre et gratuite, vous fera appréhender le mode de fabrication des huiles d’olive les plus précieuses. Le musée vous emmènera à la découverte de notre métier au quotidien et de son évolution au cours du temps, dans un écrin de vignes et de champs d’olivier, typique de cette Provence que nous chérissons tant. L’excellence et la qualité, la satisfaction de vos goûts et le partage demeurent des valeurs auxquelles nous demeurons fondamentalement attachés et qui donnent un sens à notre métier.

Les huiles monovariétales typiques de Provence, telles que l’Aglandau ou la Salonenque réjouiront vos papilles et l’AOP Aix en Provence, multi-médaillée, rassasiera le goût de l’excellence des hédonistes les plus exigeants, tout comme l’Huile H, que nous produisons avec passion.