Lettre de Christine Cheylan

By 18 décembre 2018FR

Depuis ma tendre enfance, j’ai la chance de vivre sur le site de Château Virant, entourée par la Sainte Victoire au levant et la magnifique barrière de collines rocheuses au couchant. Si on me demande si je vois encore la beauté de mon environnement, je réponds avec force d’un « oui » convaincu. Je suis contemplative de ces paysages éternels. La lumière, les couleurs, la brume, les sommets auréolés d’un nuage cotonneux, ou embrasés d’un rouge vif au soleil couchant, les teintes rose saumoné au lever de soleil ou, le bleu horizon à contre-jour offrent chaque jour un nouveau visage à ces immuables panoramas provençaux.

Les olivades ou les vendanges suivent cette même image. Elles ponctuent l’année avec leur lot de surprises et rendent chacune singulière. Notre travail est rythmé par la vigne et l’olivier. On pourrait parler de renouvellement permanent de l’inédit, et c’est ce qui fait toute la richesse de ce métier que j’aime tant.

Les campagnes se succèdent mais ne se répètent pas. La vigne et les oliviers rythment l’année. La vie, à travers le climat, les fruits et surtout les femmes et les hommes donne le tempo. C’est donc à vous tous que je dédie ces quelques lignes car, où que vous interveniez, vous apportez une note personnelle qui contribuera à faire de la campagne un millésime unique et particulier. Le moulin n’est pas qu’un lieu où s’échange matière première et produit fini. Il tourne grâce à la multitude d’apporteurs, de leur histoire, de leurs attentes, aux hommes qui y travaillent, de leur passion et de leur savoir-faire, de leurs joies et de leur caractère…

Vous recevoir au moulin, échanger quelques nouvelles avec vous, donne un sens particulier à cette activité où la vie et l’humanisme constitueront toujours des fondements irremplaçables. Et cela me semble d’autant plus fondamental et d’autant plus précieux dans les moments que nous traversons, collectivement et individuellement.

Les fêtes de fin d’année arrivent déjà, sans que nous les ayons vues approcher. Au chai, nous concoctons avec passion les assemblages qui feront votre régal. L’olivade a été plus qu’humide, les rendements sont sans doute en deçà de ce que nous aurions tous espéré, mais nous sommes heureux de savoir que ce précieux jus doré trouvera une place de choix sur vos tables de fête.

Je vous souhaite de tout cœur « d’excheylan » moments partagés en famille et entre amis et tiens à vous remercier pour cette nouvelle campagne à laquelle vous avez donné un cachet particulier. Que l’année 2019 débute sous les meilleurs jours pour chacun d’entre-vous avec déjà comme une prière pour 2019 : que la nature nous donne ce qu’elle offre de meilleur afin que nous sachions l’honorer dans notre travail au quotidien.