fbpx

Que boire avec ?

vin blanc

Conjuguer les vins et les mets relève parfois du casse-tête. Entre les codes établis, l’évolution de la cuisine et des modes de consommation, la peur du faux-pas et de la faute de goût, l’alliance qui se révèlera harmonieuse apparaît parfois comme une chimère. Quelques exemples nous permettront sans doute d’y voir plus clair.

L’évolution de la gastronomie bouscule les codes

L’apparition de cuisines nouvelles, l’irruption dans notre quotidien de gastronomies exotiques, l’émergence de plats inédits, a parfois de quoi dérouter. Ainsi, la question se pose légitimement pour les sushis. Traditionnellement, un blanc sec accompagne le poisson. Mais entre la sole meunière dominicale et des sushis, il y a une différence abyssale et si le blanc sec ne sera pas une faute de goût, une approche fruitée et colorée se mariera idéalement avec ce plat froid. Un Rosé Gris Virant s’avérera le compagnon parfait pour apporter une note provençale à ces saveurs asiatiques.

La cuisine orientale s’est imposée peu à peu et se révèle désormais incontournable. Le wok de bœuf et de légumes fait maintenant partie des plats que nous rencontrons régulièrement. Sur des saveurs sucrées/salées, en général assez épicées et une expression marquée de la sauce soja, un vin rouge peut s’avérer un excellent choix. Il devra être fruité, mais pas trop tannique, pour éviter de transformer notre palais en théâtre des opérations assez agité. Le Domaine Virant rouge se montrera suffisamment présent en bouche pour compléter la palette aromatique et ses tannins s’avéreront suffisamment souples pour accompagner élégamment le caractère oriental du plat.

Si la cuisine du Levant s’invite à nos tables, les saveurs très occidentales ne sont pas en reste. Le burger, dans tous ses états, a gagné en notoriété. Avec des produits régionaux comme de la viande d’Aubrac, du canard, des fromages très typés comme l’Abondance ou le Laguiole, du pain savamment levé, le burger se réinvente quotidiennement, cultive ses lettres de noblesse et trouve les arguments pour faire oublier ses origines dans la restauration rapide de mauvais aloi. De fait, le mot « burger » se trouve souvent qualifié de « bon » pour marquer cette distinction. Dans ces conditions, le soda saturé d’édulcorants se doit de quitter la table et de laisser place à un accompagnement beaucoup plus noble. Un vin assez tannique, avec des arômes marqués devient l’hôte idéal. Tentez un Virant Tradition Rouge sur un « bon burger ».

La tradition demeure une valeur sûre

Pour revenir à des valeurs plus immédiates et plus traditionnelles, l’été reste le temps des grillades. La côte de bœuf qui rissole sur la braise appelle un vin rouge assez puissant et charpenté. Toute traditionnelle qu’elle est, cette association demeure un duo gagnant. Une Cuvée des Oliviers sur une grillade de viande ravira immanquablement vos invités. Inutile de chercher obligatoirement de l’originalité là où l’expérience a déjà fait parler le bon goût.

Le plateau de fromage, si caractéristique de notre pays, s’affranchit de son côté des dogmes ancestraux. Le vin blanc fait une percée légitime sur un plateau de fromage. Sur des tommes, des fromages à pâte pressée cuite ou à pâte molle, ou des chèvres, un vin blanc sec comme le Tradition Blanc s’imposera naturellement. La seule exception demeure pour les bleus, qui s’accommodent mal du blanc.

Il est presque temps d’arriver au dessert. Rappelons (nous l’avons déjà évoqué) que le vin rouge se marie particulièrement avec les desserts chocolatés et que l’association des tannins s’avère synergique pour stimuler nos papilles. Avec des fruits, on peut parfaitement exploiter les arômes que l’on trouve dans les rosés : agrumes, fruits de la passion, ananas. Ils se marient harmonieusement avec les saveurs des fruits d’été. On choisira un rosé sec, pour laisser la sucrosité des fruits s’exprimer. Une cuvée Château sera alors parfaite.

Nos cuvées et vos plats

Nous tenons à vous proposer une gamme large de vins, afin que vous puissiez imaginer les meilleures associations avec vos plats les plus variés. Si certaines valeurs doivent être conservées, la nouveauté s’invite désormais sur les tables et stimule notre créativité. Il faut alors imaginer les meilleures associations avec audace, mais sans témérité, avec hardiesse, mais sans impertinence. N’hésitez pas à nous demander conseil et surtout à nous faire part de vos retours d’expérience, de vos associations les plus réussies. Tous vos commentaires, sur Facebook ou Instagram retiennent notre attention. C’est un espace d’expression qui vous est dédié.