fbpx

Un siècle de loyauté

By 26 février 2019FR
Château Virant

Des petits logos fleurissent sur nos étiquettes d’huiles et de vins. En y regardant de plus près, ces petits macarons revendiquent une « Appellation d’Origine Protégée », ou une « Indication Géographique Protégée ». En discutant avec vous au caveau, je me suis aperçu que la signification de ces pictogrammes n’était pas toujours claire. Je saisis cette occasion pour refaire un petit point sur ce qu’ils notifient et dans cette optique, un petit détour historique s’impose.

La longue marche vers la qualité

Il nous faut revenir au début du siècle dernier, où la viticulture était en crise, suite à une chute des cours historique. La surproduction, due elle-même à une politique incitative de la IIIèmeRépublique, sans que des textes législatifs viennent encadrer la production vinicole, avait en outre ouvert une large porte à la fraude. De nombreux vins falsifiés, à base de raisins de Corinthe, puis mouillés, de vins chaptalisés ou produits à partir d’autres fruits avaient fait leur apparition sur le marché.

Pour pouvoir garantir un revenu aux viticulteurs honnêtes, il a fallu reconnaître le caractère loyal de leur production, ainsi que reconnaître leur origine géographique. L’acte de naissance des Appellations d’Origine était rédigé, prenant corps dans la loi du 1er août 1905. Il fallu pourtant attendre encore trente ans pour que l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine) soit créé. Cette structure se voit confier le soin de reconnaître les caractéristiques d’un produit, héritées de facteurs naturels et humains. On distingue bien ici la volonté de travailler à la fois sur l’origine (Un vin produit dans le Languedoc ne peut plus être vendu en tant que « Provence ») et le savoir-faire des producteurs locaux. Et cette reconnaissance est garantie par la répression des fraudes.

Une démarche qui se ramifie

Cette volonté, initiée par les producteurs vinicoles avant-gardistes s’est ensuite étendue à d’autres productions agricoles, comme les fruits, les fromages et… l’huile d’olive.

Et dans un monde qui s’ouvre dans un premier temps sur la construction européenne, puis dans le cadre de la mondialisation, il devient nécessaire de protéger ses produits contre une concurrence déloyale plus large. Le nom « Champagne » est par exemple massivement utilisé sur le continent américain.

L’AOP (Appellation d’Origine protégée) n’est ni plus ni moins que la reconnaissance européenne de l’AOC Française.

En 1992, l’Union Européenne a créé l’IGP (Indication Géographique Protégée), qui valide le fait que la production ou la transformation d’un produit, liées au lieu de production, ont un impact sur sa qualité ou son caractère.

Nous disposons donc d’huiles AOP, qui garantissent à la fois, le lieu de production des olives, leur variété et le savoir-faire du moulin. De la même manière, les vins AOP valident à la fois l’origine et la qualité. Dans le cadre de l’IGP, vin de pays des Bouches du Rhône, on valide avant tout l’origine géographique du produit. L’INAO compte aujourd’hui 137 IGP dont 74 vins.

Des initiatives parallèles

Pour se démarquer et valider leur savoir faire, certains producteurs ont bénéficié de labels particuliers. A Château Virant, les mots clés d’excellence et de savoir-faire nous ont naturellement menés vers le label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant). Ce label d’Etat distingue les entreprises françaises aux savoir-faire d’excellence.

On nous demande aussi parfois si nos productions sont bio. Nous avons préféré nous tourner vers le label HVE III (Haute Valeur Environnementale), qui nous semble plus exhaustif dans la mesure où il ne s’intéresse pas uniquement aux composantes du procédé de production, mais s’inscrit dans une démarche globale au niveau de l’exploitation, incluant une gestion responsable des ressources naturelles, avec la préservation de la faune et de la flore.

Nous sommes également agréés Qualité Tourisme, pour la beauté des lieux, la qualité de l’accueil et le professionnalisme de notre équipe. Ces trois dernières distinctions relèvent de l’exploitation et non plus uniquement du produit.

Parallèlement, chaque année, nous présentons nos produits à des concours régionaux, nationaux ou internationaux, qui se voient attribuer des médailles. Ainsi, nos huiles Château Virant sont les plus médaillées de France.

La quintessence de notre terroir et le fruit de notre travail

Toutes ces démarches ont pour objectif de mettre en exergue ce que nous savons faire et de vous le communiquer dans la plus grande transparence. Notre fierté d’être Provençaux, et de vous offrir ce que cette région a de meilleur, anime notre quotidien.

Les petits logos que vous trouverez sur les étiquettes s’avéreront peut-être plus clairs désormais. C’est en nous rendant visite, au chai ou au moulin, que vous percevrez au mieux ce qui se cache concrètement derrière ces indicateurs de qualité.